© WLDN 2020

/
WALK #2 : PARIS

FR / EN

17 Septembre 2017
Micadanses - L'Etoile du Nord - Studio Le Regard du Cygne - Atelier de Paris / CDCN

Une marche silencieuse de 25 km pour un public participatif, ponctuée par 4 danses Modulables, afin de relier entre eux les 4 lieux du Paris Réseau Danse. Joanne Leighton entreprendra personnellement cette marche, toute autre personne peut y participer ou la rejoindre (pour une partie ou l’entièreté de cette route). Les lieux que longe la marche sont des monuments du patrimoine. Pour Joanne Leighton, marcher est une façon de fabriquer le monde, autant que de se situer dedans.

/ PROTOCOLE
Une démarche consciente, précise, organisée :
- Distance totale : 25 km en une journée
- La performance de la marche se fait en silence
- Le chemin lie quatre lieux dédiés à la danse par la marche
- Toute personne peut participer ou se joindre à cette marche pour une partie ou l’entièreté de cette route
- Apportez votre pique-nique, rafraichissements disponibles en route.

« Ce qui m’intéresse avec WALK, c’est de créer une forme éphémère et fragile, qui a une durée relativement courte, fluctuante, de passage. Les photos et éventuelles vidéos sont les seuls témoignages de cette performance et installation. Les simples gestes comme marcher et laisser des marques, en lien avec le lieu, le territoire, le temps, la distance, l’échelle de mesure pour œuvrer à taille humaine. Quelles traces nos pas laissent-ils sur nous-même, sur les autres et sur la terre que nous foulons ? » JL

/ WALK #2
Vise à amener des groupes de personnes à participer collectivement à l'occupation et la réappropriation de paysages à travers des marches sur une durée prolongée. L’insistance sur cette action différencie les participants de la position de touristes ou de spectateurs. La performance WALK puise dans le Land Art.

« Le long de cette marche, l’enjeu est de transporter des sachets de sel marin. Le sel est un fondement de la civilisation depuis des milliers d'années, et aussi un élément de décor depuis plusieurs créations comme 9000 Pas, Songlines, Salt Walk… Le sel utilisé pour WALK provient du dernier spectacle de 9000 Pas. Le sel est la seule trace et témoignage physique de cette pièce, une cartographie de l’espace, l’empreinte des pas des danseurs et du spectacle même. »

/ PORTER DU SEL
Acte politique. Le sel n’est pas seulement une "matière", il a une longue histoire, il est essentiel pour notre survie. Complément alimentaire indispensable à l’Homme, le sel est un fondement de la civilisation depuis des milliers d'années : toute vie a évolué pour et avec sa dépendance. En 1930 Mahatma Gandhi a multiplié les manifestations non violentes et a entamé une « marche du sel » de 386 km en vue d’arracher l’indépendance de l’Inde aux Britanniques. Difficile à obtenir, le sel était un produit commercial très apprécié au point d'être considéré comme une forme de monnaie. Beaucoup de routes du sel, comme la Via Salaria en Italie, ont été établies dès l'âge du bronze. Tout au long de l'histoire, le sel a été essentiel à la civilisation.

/ LA MARCHE
Les gestes simples, les formes géométriques archétypales telles que les lignes, les spirales et les croix, les notions de la durée, de la répétition, sont les motifs du travail de Joanne Leighton. De la même manière, le sel et la forme du cercle sont au cœur de ses pièces avec 9000 Pas, Salt Circle et Songlines. Ces œuvres sont formées par l’environnement et font parties de son paysage. Les matières sont assemblées et transformées par les mêmes facteurs modifiants que le Land Art : le temps et le lieu, l'espace disponible et la lumière ; tout se combine à chaque représentation.

/
Chorégraphie et direction, Joanne Leighton | Artistes chorégraphiques : Lauren Bolze, Arthur Perole, Pauline Simon, Alexandre Da Silva | Music : Peter Crosbie | Technique : François Blet | Production de WLDN |